L'Abbaye-aux-Dames

Fondée vers 1059-1060 par Guillaume le Conquérant et son épouse Mathilde de Flandre, l'ancienne Abbaye bénédictine de la Trinité de Caen se dresse au sommet de la colline dominant à Caen le confluent de l'Orne et de l'Odon.

Abbaye-aux-Dames de CaenLa Reine Mathilde, fondatrice de l'Abbaye, est inhumée en novembre 1083 dans le chœur de l'église abbatiale où son épitaphe, gravée sur une dalle de marbre noir, est encore visible.
La Trinité de Caen connaît une grande prospérité jusqu'au XIVème siècle. Par la suite, elle connaîtra plusieurs périodes mouvementées.
La guerre de cent ans est moins néfaste que les guerres de religion au XVIème siècle pendant lesquelles la Trinité est pillée par les protestants de l'Amiral de Coligny. Ils profanent les reliques, renversent le tombeau de la Reine Mathilde et brisent l'effigie de la souveraine qui le surmonte.

L’Abbaye a également souffert de vicissitudes sous la Révolution et l'Empire. Elle devient un dépôt de la mendicité de 1809 à 1818. Mais entre temps, elle est employée comme hôpital militaire pendant la campagne de France de 1814, caserne des troupes prussiennes en 1815.
Inoccupée pendant deux ans, l'Abbaye-aux-Dames risquait de se dégrader rapidement. Les membres du Conseil Municipal de Caen décident en 1820 d'acquérir les bâtiments, et l'église pour y établir l'Hôtel Dieu jusqu'en 1909.
Par la suite, les bâtiments de l'Abbaye-aux-Dames ont été affectés à la fonction d'hospice recevant les pauvres, les vieillards et les enfants de l'Assistance Publique jusqu'en 1975.
Avec le temps, les bombardements de la seconde guerre mondiale et faute de crédits, les bâtiments se sont dégradés lentement.

En 1983, le Conseil régional de Basse-Normandie décide le rachat des bâtiments et entreprend des travaux qui dureront plusieurs années, sous la direction de Monsieur Georges Duval, architecte en chef des Monuments Historiques, avec le concours du ministère de la Culture. Cette restauration a permis la sauvegarde et la mise en valeur de l'ensemble.
L'Abbaye-aux-Dames symbolise aujourd'hui toute l'histoire de la Basse-Normandie. Elle constitue à cet égard un élément fort de son identité.

Modifié le 12/08/2014